09EDITORIAL. Le Cameroun a été honoré sur le plan international. Mme Ondo Ntyam Suzanne, épouse Mengue, vient de rejoindre la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples, à la faveur de l’élection des juges pour cette institution qui a eu lieu à Kigali, lors du dernier sommet des chefs d’Etats de l’Union africaine. Une victoire supplémentaire pour la diplomatie Camerounaise qui mérite d’être soulignée dans les colonnes de votre magazine, qui vous revient, après un mois d’absence pour des raisons indépendantes de notre volonté. La densité et la richesse des sujets que vous propose cette édition spéciale qui se veut exceptionnellement trimestrielle se justifie par le fait que ceux-ci couvrent la période juin, juillet et août 2016.

Au rang des informations développées, vous trouverez, de manière

Lire la suite ou Cliquer sur l'image pour télécharger

08EDITORIAL. Les clichés sont choquants. Le 13 mai 2016, au quartier général de Yaoundé, 13 cercueils sont disposés dans la cour d’honneur, devant un parterre de personnalités venues rendre un dernier hommage aux soldats tombés au front quelques semaines auparavant. Le Cameroun a une fois de plus été frappé. Le 11 mars 2016 déjà, six autres soldats recevaient sur le même site, des décorations à titre posthume. Malgré le réconfort du gouvernement camerounais, les veuves, orphelins, amis et parents des victimes sont inconsolables. Est-il possible de rester de marbre devant ces pertes qui tendent à se ritualiser ? Comment arrêter ce carnage perpétré par la secte terroriste Boko Haram ? D’où viennent les armes et munitions utilisées par les terroristes ? Les réponses à ces questions, comme à beaucoup d’autres, ne pourraient, comme par magie, restaurer la paix

Lire la suite ou Cliquer sur l'image pour télécharger

07EDITORIAL. Jusqu’à présent, Recif Magazine a eu pour coutume de vous présenter l’actualité des droits de l’homme en rapport avec l’Union africaine, ses institutions ainsi que ses partenaires. Sans s’écarter de la tradition, l’équipe de rédaction reste certes centrée sur l’Union africaine, mais se focalise davantage sur l’une de ses institutions, à savoir la Cour Africaine des droits de l’homme et des peuples (la Cour).

Peu connue du public, la Cour existe pourtant depuis plus d’une décennie. Des années au cours desquelles elle essaie de se dévoiler à travers des activités de sensibilisation en Afrique. Sa mission de protection des droits de l’homme n’est que partiellement accomplie. Pour cause,l’accès à ses services est conditionné par l’article 34 (6) du Protocole relatif à la Charte africaine des droits

Lire la suite ou Cliquer sur l'image pour télécharger
elixir-de-dodo

A PROPOS DU RECIF

logo

Réseau des journalistEs Camerounais
pour les Institutions panaFricaines
(RECIF)
Yaoundé, Cameroun
+237 699 951 296
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.recif-cameroun.org

Connexion membres