2017 04 07 10.42.53

L’évènement est organisé deux jours durant dans la ville de Yaoundé par la Cameroon Youths and student forum for peace (Camyosfop) qui a convié un important panel d’expert de haut vol pour animer les débats.

L’une des salles de conférence de l’Hôtel Tou’ngou situé au quartier Etoa meki à Yaoundé a abrité ce vendredi 7 avril 2017 la journée inaugurale de l’atelier national de sensibilisation des jeunes sur les principes de l’effectivité du développement, organisée par l’organisation CAMYOSFOP à l’intention d’une trentaine de participants issus majoritairement de la société civile camerounaise avec la présence, pour ne citer que quelques OSC assez représentatives

dans leurs branches d’activité : du Réseau des journalistes Camerounais pour les institutions panafricaines (RECIF), AGGEM/PLANOSCAM, Dynamique citoyenne, Ecumenical Service for Peace (SeP), Women International League for Peace and Freedom (WILPF), North West Association of Development Organizations (NWADO) entre autres.

En sa qualité d’hôte du jour, c’est au Directeur exécutif de la CAMYOSFOP, Ngalim Eugine Nyundine qu’est revenu l’honneur de souhaiter la bienvenu à tous les participants issu des régions du Centre, de l’Ouest, du Nord-Ouest, du Sud-Ouest et du Littoral ; puis il a cédé la parole à l’un des neuf panelistes qui ont passés le casting pour sensibiliser la trentaine de professionnels aguerri des Organisations de la société civile (OSC) présents, à savoir Mme Christine Andela, Central African Regional CPDE Coordinator.
Directeur de la coopération Sud-Sud au Ministère de l’économie, de la planification et de l’aménagement du territoire (MINEPAT), M. Ngamaleu Guy Romel a prononcé le discours au terme duquel a été officiellement ouvert l’atelier de sensibilisation qui prendra fin le samedi 8 avril 2017 en fin d’après-midi. Le représentant du gouvernement dans le panel était accompagné de son jeune collaborateur, Emmanuel LAO.

Coordonnatrice de la région Afrique Centrale du CPDE, Christine Andela, également enseignante dans « une autre vie » pour reprendre les propres mots de cette vétéran de la société civile africaine et mondiale, a été la première des experts invités à entretenir les participants 65 minutes durant sur le thème « CPDE : Structural organization and involvement in development effectiveness ». Fait assez rare pour être souligné, les explications de cette « vielle-personne » ont été si explicites, si bien détaillées, que les participants qu’elle appelait affectueusement « mes enfants », n’ont eu que très peu de questions à poser, tant la facilité déconcertante avec laquelle le sujet a été abordé était à la portée, justement, des enfants. Un inconnu passant par-là aurait eu du mal à croire qu’il y était question de développement, de coopération, de plaidoyer…

L’atelier organisé vise la sensibilisation des jeunes, et ce sont justement deux jeunes qui ont pris le relais à la suite de Christine Andela, notamment Rira Suwun Beri et Jean Serges Nguiamba, tous deux occupant respectivement les fonctions de Research and Policy Developement Officer, et Public relation Officer au sein de la CAMYOSFOP. Les actions de cette OSC très proactive sur le terrain depuis plus d’une décennie ont été présentées par Rita Suwun, tandis que son collègue Serges Nguiamba, a quasiment passé au peigne fin l’ensemble des programmes et projets gouvernementaux en faveur de la jeunesse camerounaise, mais aussi leurs insuffisances et les perspectives.

Emmanuel LAO de la Direction de la coopération Sud-sud au MINEPAT, Charles Linjap, Senior Strategist à la CAMYOSFOP et Coordonnateur National du CPDE pour le Cameroun, Martin Tsounkeu, ont clôturé cette première journée d’intenses travaux à l’initiative de la CAMYOSFOP. Durant les débats, les questions autant que les cnombreuses contributions des jeunes invités ont donné l’occasion aux uns et aux autres, au final, de mieux s’approprier les principes de l’effectivité du développement… et c’est de bonne guerre, vu qu’il s’agit là du principal objectif à atteindre à travers ces deux jours de sensibilisation.
Patrick Dongo

A PROPOS DU RECIF

logo

Réseau des journalistEs Camerounais
pour les Institutions panaFricaines
(RECIF)
Yaoundé, Cameroun
+237 699 951 296
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.recif-cameroun.org

Liens utiles

Union africaine (Addis-Abeba)
Cmmunauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC)
Cours africaine des droits de l'homme et des peuples (Arusha)
Commission africaine des droits de l'homme
Parlement panafricain
Cour de justice de l'Afrique de l'Est
Cour de justice de la CEDEAO
Tribunal de la SADC
COMESA
Cliquez ici pour plus de liens

Connexion membres